Le durcissement des conditions de financement n'a pas que des inconvénients pour l'investisseur...

On le lit beaucoup, les conditions d'obtention d'un crédit immobilier se sont dégradées depuis le début d'année 2020. En deux temps en réalité. Dès janvier, le HCSF (haut conseil pour la stabilité financière) a imposé aux établissements bancaires une plus grande rigueur dans l'octroi des financements délivrés aux clients, notamment sur les apports personnels. S'il était (relativement) accessible aux investisseurs comme aux acquéreurs d'une résidence principale d'obtenir un emprunt qui couvre à la fois le prix du bien, les travaux éventuels et les frais de notaire, c'est désormais devenu beaucoup plus compliqué. Et encore un peu plus pour de l'investissement locatif, les banques réservent ces faveurs à leurs tous meilleurs clients désormais.

D'où la nécessité, désormais encore plus qu'avant, de faire valider en amont votre capacité d'emprunt auprès de votre banquier ou d'un courtier avant de signer votre promesse de vente. Même si la condition suspensive de financement vous protège, c'est préférable pour éviter de faire perdre du temps à chaque intervenant (notaire, agent, chasseur éventuel, vendeur, etc...) et éviter également de passer pour un client imprudent et non averti auprès de son banquier.

En revanche, bonne nouvelle car il y en a une, les taux d'emprunt immobilier sont restés à un niveau historiquement bas cet été, et vu le contexte il serait très surprenant que la donne chance rapidement (!) Et les banques comme n'importe quel commerçant doivent atteindre leurs objectifs chaque année. Elle sera donc ravie de financer l'acquisition d'un client qui correspond aux nouvelles contraintes liées notamment à l'apport des frais annexes. Ce qui signifie que les clients qui ont la possibilité de financer ces frais (voire une partie du prix du bien) seront probablement bien reçus chez leur banquier dans les prochains mois, et auront également tout le loisir d'obtenir le plus souvent une négociation à l'achat de leur bien s'ils peuvent démontrer que leur financement est justement solide. Enfin, "last but not least", le montant de leur mensualité sera du coup réduite (puisqu'ils empruntent moins et financement davantage), il sera de ce fait plus simple d'acquérir un bien qui s'autofinance !


🤙🤙Vous avez réfléchi et souhaitez vous lancer en étant accompagné(e) par un investisseur expérimenté qui vous accompagne à chaque étape ? Discutons-en à votre convenance 👉📲Calendly - Easinvest


Vous pouvez nous suivre sur Linkedin, Facebook et Instagram !